Steeven

Poeple_2BASTOGNE – Pizzaiolo du restaurant «La Dolce Vita», Steeven Wainstok a participé à son premier championnat d’Europe. Il est satisfait par sa 29e place.

Mon but : le top 5 européen de la pizza

À l’image de son ambition, Steeven Wainstok regarde vers le haut. Après une 29e place, il espère signer un top 5 et connaître la World Cup à Rome.
Steeven Wainstok, vous avez participé à votre premier championnat d’Europe de pizzaiolo le 10 juin. Comment êtes-vous arrivé à ce concours ?
« Voici quelques mois, j’ai reçu une invitation pour participer à ce championnat, comme tous les pizzaiolos. Au total, 700 invitations ont été envoyées et 40 équipes, d’un seul ou plusieurs membres, ont participé au concours qui s’est déroulé à Tour & Taxi, à Bruxelles. Cette année, ce championnat d’Europe était couplé avec celui du Benelux. J’avais envie de participer à ce genre d’événement et je me sentais prêt. C’était l’occasion de me tester et de qualifier mes pizzas. »

Vous finissez 29e sur 40 au championnat d’Europe et 13e sur 19 au championnat du Benelux. Satisfait de votre prestation ?
« Sur tous les concurrents, nous étions deux à découvrir une telle compétition. J’ai une bonne impression, c’est vraiment gai. C’est stressant de présenter sa pizza devant un jury d’Italiens diplômés, des pizzaiolos professionnels. Ce sont de véritables pointures. Je termine derrière l’autre Luxembourgeois, Nizar El Hajjaoui (19e ), d’Il Diablo à Saint-Hubert, mais devant le champion de Belgique (36e ). C’était l’inconnue totale pour moi, donc j’ai commis quelques erreurs. En plus, j’ai demandé comment ça se passait quand je suis arrivé, on m’a répondu que je verrais. Mais je suis passé en deuxième, je n’ai rien vu (sourires). »

Maintenant, quelle est la suite pour vous ?
Je referai ce concours, en espérant être dans le top 5, qui qualifie pour la World Cup à Rome. À terme, j’espère ouvrir ma propre pizzeria au Grand-Duché, tout en gardant celle de Bastogne. Beaucoup de Grand-Ducaux me disent que ça manque chez eux.¦
Retrouvez l’interview complète de Steeven Wainstok dans l’Avenir Luxembourg de ce 5 juillet 2013.